Menu

Une rentrée sans stress grâce à l’EFT

La rentrée est là, avec son lot d’obligations : les livres à couvrir, de nouveaux enseignants à l’école, les devoirs à gérer… Cette période peut être stressante : le rythme change, et certains peuvent même reprendre le chemin de l’école. Mais le stress n’est pas une fatalité ! Découvrez tout de suite quelques astuces pour vivre cette période de changements sans stress grâce à l’EFT.

Par Gwen Saulnier, praticienne en EFT certifiée et validée par le réseau Medoucine.

L’EFT pour mieux vivre la rentrée

C’est grâce à vos mains, que vous allez pouvoir mener à bien cette période. L’EFT qui signifie : “emotional freedom technique”, ou technique de libération émotionnelle en français, est une méthode de libération émotionnelle par acupressure.

Un outil de libération émotionnelle efficace

Développée par Gary Craig dans les années 90, cet outil rencontre de plus en plus de succès. Son objectif est de déprogrammer les émotions négatives ancrées. Cette thérapie psychocorporelle vise à traiter des blocages émotionnels liés à des événements passés, présents ou futurs, en utilisant la stimulation de méridiens d’acupuncture avec les doigts.

Le processus en 6 étapes :

Étape 1 : se concentrer sur la rentrée et dire son ressenti. Est-ce que je ressens une peur ? une colère ? de l’angoisse ? de la tristesse ?

Étape 2 : s’interroger où se cache cette émotion dans le corps. Est-ce une boule au plexus, un mal de ventre ?

Étape 3 : se poser la question suivante : pourquoi ces émotions ? Qu’est-ce qui est inquiétant ?

Étape 4 : évaluer l’intensité de ce sentiment entre 0 et 10. 10 signifiant que l’émotion est très forte.

Étape 5 : stimuler ensuite le point karaté situé sur la tranche de la main droite ou gauche en répétant trois fois la formule suivante (évidemment, elle doit s’adapter à vos émotions) :

– Version enfant : « Même si je suis triste de ne pas être dans la même classe que mes copines, et que ça me fait mal au ventre, et même si il y a un carré jaune qui tape dans mon nombril, je m’aime et je m’accepte comme je suis profondément ». ou encore : « Même si j’ai peur d’avoir une mauvaise note au contrôle d’histoire géo, que j’aime pas le prof, que j’ai mon cœur qui bat très vite et que j’ai l’impression qu’il va sortir de moi, je m’aime et je m’accepte tel que je suis ».

– Version parent : « Même si je suis en colère parce que mon fils n’a pas fait la totalité de son devoir de maths et que ça m’angoisse car ça va être la course ce soir, que je pense que je vais m’énerver, que j’ai mal au plexus, je m’aime et je m’accepte totalement et profondément”.  Ou encore : « Même si j’ai du boulot par-dessus la tête et que je ne vais pas m’en sortir, que ma collègue me met des bâtons dans les roues, que j’ai un chef qui me torture et que je suis stressé, que j’ai du mal à avaler, que j’ai une boule noire dans la gorge, je m’aime et je m’accepte totalement et profondément ».

Si vous n’arrivez pas à dire les derniers mots, dites : « je m’ouvre à la possibilité de m’aimer… ».

Étape 6 : on stimule ensuite les autres points du corps, en résumant le problème et en étant très spécifique et centré dessus. Insister sur le négatif. Il faut être précis. Poursuivez les étapes jusqu’à redescendre à zéro.

 

Cette technique de relaxation, de gestion du stress et de l’anxiété, agit sur le système nerveux autonome et le nerf vague. Elle détend. Vous pouvez le vérifier vous-même grâce à l’échelle de 0 à 10.

Sachez qu’il est utile de faire une première séance avec l’accompagnement d’un praticien pour s’approprier la méthode et être plus à l’aise.

Par Gwen Saulnier, praticienne en EFT certifiée et validée par le réseau Medoucine.

Gwen Saulnier A propos de l'auteur

Thérapeute en naturopathie, psycho-thérapie, EFT, coaching

Aucun commentaire
    Laisser une réponse