Menu

Surmonter sa dépendance à l’alcool grâce à la réflexologie

À moins d’avoir vécu ou accompagné une personne en état de dépendance à l’alcool, il est difficile de concevoir l’ampleur de la tâche et l’impact physique et psychique que cela peut avoir sur les personnes. Arrêter de boire ou diminuer sa consommation n’est pas seulement une question de volonté, c’est un processus complexe impliquant différentes spécialités du corps médical (médecins / psychologues…). Et si la réflexologie pouvait aider dans ce processus de sevrage ?

Par Sophie Bordes-Meunier, réflexologue certifiée et validée par le réseau Medoucine.

Les 4 bienfaits de la réflexologie

Souvent, on pense aux centres d’aide qui sont des lieux d’entraide formidables. Certains centres font appel à des thérapeutes en médecine douce comme des sophrologues ou des réflexologues. La réflexologie à toute sa place dans l’accompagnement d’une personne dépendante à l’alcool. Voici 4 bienfaits de la réflexologie dans l’accompagnement d’addiction à l’alcool.

La réflexologie améliore la relation au corps 

En effet, la personne dépendante entretient une mauvaise relation avec son corps. Elle ne l’aime pas puisque celui-ci lui génère un état de manque, de souffrance. Lors d’une séance de réflexologie, le bénéficiaire se reconnecte avec son corps et ses sensations. Ainsi, il prend conscience que son corps peut aussi lui apporter du bien-être.

La réflexologie gère le stress lié à la dépendance

Lors d’un sevrage, la personne dépendante subit un stress élevé. Bien qu’il soit accompagné par sa famille, ses amis et ses thérapeutes, il lui est difficile de gérer tout ce stress. La réflexologie va l’aider à lâcher prise grâce à la relaxation induite par la séance.

La réflexologie renforce la volonté

Certaines zones réflexes en lien avec le cerveau ont un rapport direct avec la volonté et les émotions. En travaillant ces zones, le réflexologue agit sur la volonté d’atteindre son but tout en gérant les émotions. Ainsi la personne en sevrage se sent plus motivée et confiante en sa réussite.

La réflexologie élimine les toxines liées à l’alcool

La réflexologie a une action sur les systèmes lymphatique et sanguin, ainsi les fluides circulent mieux dans le corps et irriguent parfaitement les organes internes. En stimulant des organes tels que le foie, la rate, les reins et la vessie, le réflexologue incite le corps à se nettoyer et à éliminer toutes les toxines accumulées lors de la période de dépendance.

La réflexologie : une technique depuis longtemps éprouvée

La réflexologie a pris naissance en Chine il y a 5000 ans, elle se caractérise par un massage des zones réflexes des pieds, mains, visage et oreilles, favorisant le processus d’auto régularisation du corps. La réflexologie est aujourd’hui utilisée comme soin de support dans les centres anti-douleur, dans les structures d’accueil pour personnes âgées, handicapées, ou encore victimes de violence… Elle est encore peu utilisée dans le cadre d’accompagnement aux personnes dépendantes à l’alcool, toutefois, en complément des thérapies conventionnelles, elle apporte une forme de bien-être différente et apaise les bénéficiaires dans le besoin.

Par Sophie Bordes-Meunier, réflexologue certifiée et validée par le réseau Medoucine.

Sophie Bordes-Meunier A propos de l'auteur

Thérapeute en réflexologie, massage et méditation.

Aucun commentaire
    Laisser une réponse