Menu

Se préparer naturellement à l’hiver dès l’automne

L’hiver est souvent une saison difficile pour beaucoup d’entre nous : manque d’entrain, baisse d’énergie, rhumes à répétition, déprime à cause du manque de lumière… Pour s’assurer de passer un bel hiver en forme et avec le moral, il faut s’y prendre un peu en avance. Dès l’automne, vers le mois de septembre, il est bon de se bichonner pour tenir jusqu’à printemps.

Par Nathalie Bleuzen, naturopathe certifiée et validée par le réseau Medoucine.

Vérifiez votre hygiène de vie

La première chose à faire est de manger sainement, de dormir correctement, et d’avoir un minimum d’activités physiques. La rentrée de septembre est l’occasion de bien remettre les choses à plat. Après le lâcher-prise des vacances, se remettre à bien manger est important. Consommez beaucoup de légumes de saison et locaux, commencez à faire des soupes le soir, vous ferez le plein de minéraux, oligo-éléments et vitamines. Vérifiez que vous avez des bonnes sources de protéines (légumineuses, poissons gras, œufs, oléagineux…) et de bonnes sources de graisses (de nouveaux poissons gras et oléagineux, et les huiles végétales comme colza, noix, et olive pour la cuisson). Évitez bien sûr les produits raffinés, industriels bourrés de graisses, de sucres, sel et autres additifs. Mangez frais, de saison, à votre faim ni plus ni moins !

Préservez votre sommeil

Nous n’avons pas tous le même besoin. Si vous faites un travail très physique, ou stressant ou que vous êtes vulnérable au stress écoutez-vous, dormez plus ! Cela veut dire se coucher tôt pour avoir son compte d’heures. Soyez actif mais pas trop. Adaptez à votre travail, quelqu’un qui a déjà un travail physique n’a pas besoin de beaucoup d’activités en plus, une activité douce qui décontracte et dénoue comme du yoga, du pilates ou du Tai Chi sera parfaite. Pour ceux qui restent majoritairement assis dans la journée, pensez à marcher un peu (30 minutes) tous les jours. Vous pouvez faire une partie du trajet travail-maison à pied, ou à un moment que vous vous accordez, c’est bon pour le corps et la tête. Une fois tout cela posé, il faudra veiller à vos fragilités de l’hiver. Pour certains, cela peut être la déprime à cause du manque de lumière, pour d’autres des troubles respiratoires à répétition.

Préservez votre immunité et vos intestins

Il faut commencer par préserver votre immunité, c’est elle qui vous préservera des maux d’hiver et de la fatigue. Pour cela il faut déjà veiller à ce que votre intestin aille bien. Si vous avez des maux de ventre régulièrement, il serait bon de faire une cure de probiotique pendant environ 3 mois. Certaines plantes comme la passiflore ou la marjolaine apaisent aussi ce type de mal. Pour jouer directement sur votre immunité, vous pouvez aussi faire une cure dès septembre/octobre de plantes ou de compléments immuno-stimulants, en compléments des probiotiques comme :

  • échinacée (la plante de l’immunité)
  • pollen
  • gelée royale
  • la propolis
  • le reishi
  • l’extrait de pépin de pamplemousse

Luttez contre les virus

En augmentant votre immunité vous devriez mieux lutter contre les virus. Mais certaines personnes sont fragiles, en particulier au niveau respiratoire. Si malgrès une cure de probiotique et d’immuno-stimulants vous attrapez quelque chose, voici les compléments intéressants :

  • le cyprès (je vous le conseille en teinture-mère ou en EPS)
  • l’extrait de pépins de pamplemousse. Et oui encore lui ! Il est top car il restaure la flore, est anti-bactérien, antiviral et antifongique, et il est riche en vitamine C. Il peut se prendre en cure en prévention mais aussi en « aigu » lors d’un gros rhume par exemple. Augmentez la dose, 3 fois 15 gouttes dans de l’eau par jour pendant 5 jours.
  • le mélange en oligo-éléments cuivre-or-argent. L’argent est un anti-infectieux de premier ordre, il est aussi antibactérien. Le cuivre est antiviral et antibactérien et l’or stimule l’immunité. Vous pouvez en trouver en magasin de compléments alimentaires. Le laboratoire Catalyons est de bonne qualité.

Préservez votre dynamisme

Certaines personnes ne tombent pas malades, mais ont un problème de fatigue qui traîne ou de « déprime ». Pour commencer il peut être bon de se supplémenter en viatmine D3. En effet nous sommes souvent carencés en hiver de cette vitamine, car elle a besoin de soleil pour être synthétisée. Vous pouvez donc en prendre sous forme liquide dès octobre pendant 3 mois pour parer à un manque. La vitamine C est intéressante, vous pouvez consommez des agrumes comme des oranges. Mangez les fruits plutôt que les jus, c’est plus intéressant et le niveau de sucre est plus bas. Si vous avez besoin de vous supplémenter le jus d’argousier est très intéressant. Vérifiez aussi si vous avez des carences, le mois de septembre peut être propice à faire des tests sanguins, vérifiez, la vitamine D et C, les vitamines B6, B9 et B12, le magnésium et le fer. Faites attention à avoir des aliments riches en magnésium dans votre alimentation comme :

  • les sardines
  • le cacao (chocolat noir de préférence)
  • les fruits de mer
  • les amandes
  • le riz complet

Pour être bien assimilé le magnésium a besoin de vitamines du groupe B, vous les trouverez dans ces aliments :

  • la levure de bière ( à ne pas prendre en cas de candidoses et/ou de mycoses)
  • les lentilles
  • les bananes
  • les avocat
  • les légumes verts
  • le riz le soja (tofu aussi)

Pour la vitamine B12 elle ne se trouve que dans les matières animales :

  • abats
  • viandes
  • poissons
  • fruits de mers et œufs

Pour le fer, vous en trouverez beaucoup dans :

  • les abats
  • la viande rouge
  • le saumon
  • les crevettes

Vous en avez aussi dans les légumineuses, mais c’est du fer non-héminique qui s’assimile beaucoup moins bien que celui dans les matières animales. Vous l’aurez compris, en matière d’alimentation il faut d’abord veiller à ne pas avoir de carences. Si malgré cela vous êtes fatigués, vous pouvez prendre du cassis et /ou du plasma de quinton hypertonique (sauf en cas d’insuffisance rénale ou d’hypertension). Si vous êtes plus dans une déprime saisonnière, pensez à la luminothérapie et à la vitamine D. Si vous êtes stressés, voici une liste de plantes pour vous détendre :

  • rhodiole
  • valériane
  • passiflore
  • éleuthérocoque
  • camomille
  • complexe figuier/tilleul en gemmothérapie

En bref, dès le mois de septembre, reposez votre hygiène de vie, allez voir votre médecin pour faire une analyse de sang, vérifier que vous n’avez pas de carences. Supplémentez-vous dans ce cas et adaptez votre alimentation. Et ensuite appliquez les conseils donnés ci-dessus en fonction de vos problèmes. Si vous avez un terrain respiratoire, refaites votre flore, stimulez votre immunité et prenez un complément conseillé par exemple. Pensez à vérifiez avec un professionnel que vous n’avez aucune contre-indication avec les compléments naturels que vous voulez prendre. Ce qui est naturel n’est pas forcément sans danger ! Bel automne de préparation et bel hiver à vous !

Par Nathalie Bleuzen, naturopathe certifiée et validée par le réseau Medoucine.

Nathalie Bleuzen A propos de l'auteur

Thérapeute en naturopathie

Aucun commentaire
    Laisser une réponse