Menu

Pourquoi relever le défi “Mois Sans Tabac” ?

Les chiffres sont formels, s’arrêter de fumer pendant 1 mois multiplie par 5 les chances d’arrêter de fumer définitivement. Voilà une belle raison de relever le défi Mois Sans Tabac cette année pour sa 4ème édition ! Mais cet argument est loin d’être le seul en faveur de ce challenge. Petit tour d’horizon des bénéfices majeurs d’un mois sans fumer.

Un mois sans tabac pour se tester et faire le point

La relation que nous entretenons avec notre cigarette est souvent à deux visages. D’un côté, nous savons qu’elle nous fait du mal et planifions de la quitter un jour et d’un autre côté, nous avons besoin d’elle car elle nous accompagne, nous apaise et nous détend.  Arrêter de fumer pendant un mois permet de faire le point sur cette relation et nous amène à trouver de nouvelles solutions pour apprendre à faire sans elle. Grâce à cette pause, nous réaliserons que les soirées entre amis ne sont pas moins sympathiques sans tabac et nous apprendrons qu’une crise de stress se règle aussi bien quand nous sortons prendre l’air sans fumer.

Le Mois Sans Tabac est aussi l’occasion de vérifier si nous sommes dépendants physiquement à la cigarette. Notre humeur est-elle affectée par son absence ? Nous sentons-nous agité, irritable, morose ? Nos nuits sont-elles perturbées ? Arrivons-nous toujours à nous concentrer ? Avons-nous inexplicablement faim ? Ressentir un seul de ces symptômes est le signe de votre dépendance physique. Pour y faire face vous pouvez prendre de la nicotine de substitution ou vous aider de méthodes naturelles comme les huiles essentielles. Car rappelons-nous, il n’y a aucune raison de devoir vivre dans l’inconfort, même lorsque l’on arrête de fumer !

Un mois sans tabac pour se faire du bien

Les effets positifs de l’arrêt du tabac arrivent très vite et notamment au niveau de la santé cardiovasculaire. La raison en est très simple : à l’issue du 1er jour sans tabac, le monoxyde de carbone sera éliminé de votre corps. 

Guide gratuit

Pour rappel ce monoxyde de carbone a pour caractéristique de se fixer sur les globules rouges et de chasser l’oxygène qu’ils transportent. Moralité à chaque cigarette votre cœur bat plus pour produire plus de sang dans le but de ré-atteindre un niveau correct d’oxygénation. Mais cet excès de battements fragilise le circuit sanguin qui, en réaction, s’épaissit vers l’intérieur. Or qui dit plus de sang et moins d’espace de circulation dit risque d’embouteillage ! Et donc de maladies telles qu’AVC et infarctus. Dès le 1er jour sans tabac donc votre cœur pourra se remettre à battre normalement et votre réseau sanguin arrêtera de se défendre. Votre niveau d’oxygénation reviendra à la normale. Vous vous sentirez moins fatigué, votre teint s’éclaircira et votre souffle reviendra progressivement, au fur et à mesure que vos poumons feront leur décrassage. 

Un mois sans tabac pour se sentir prêt

Lorsque l’on fume on se sent souvent aliéné, otage de sa cigarette et de cette relation. On veut la quitter mais on ne sait pas comment s’y prendre et on craint son absence. Cette pause d’un mois vous rassurera sur vos capacités à vivre sans la cigarette et vous donnera confiance en vous. À l’issue du mois sans tabac peut-être réaliserez-vous que cette cigarette prenait une place démesurée dans votre vie et peut-être vous sentirez-vous prêt à sauter le pas pour de bon ? Sénèque ne disait-il pas « Ce n’est pas parce que la chose est difficile que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elle est difficile » ? 

Par Alice Denoize, tabacologue certifiée et validée par le réseau Medoucine.

Alice Denoize A propos de l'auteur

Tabacologue

Aucun commentaire
    Laisser une réponse