Menu

Naturopathie : du vent les ballonnements

decoupage-legumes

Menstrues, stress, ou digestion perturbée peuvent être à l’origine de ballonnements désagréables. Heureusement les plantes peuvent apaiser rapidement cet inconfort intestinal. Le tour de ces plantes qui peuvent les solutionner.

Maux, gonflement, gaz… le ventre peut s’avérer douloureux. Voici quelques conseils de plantes qui vous aideront à gérer ces soucis. Bien entendu, basilic, camomille, cannelle, gentiane, mélisse, menthe poivrée pissenlit ou sauge, peuvent être soulageant en cas de ventre gonflé. Ces plantes sont connues pour leur action sur les maux de ventre. Mais il en existe d’autres.

Des plantes pour le ventre

En cas d’urgence, savez-vous que mâcher quelques graines de fenouil peut débloquer la situation ?

La matricaire. Cette herbe se sème comme du persil. Les infusions de matricaire favorisent le rétablissement de l’équilibre de la flore intestinale. Cette plante estivale qui doit être semée au début du printemps

Le charbon végétal permet de fixer les gaz. Pris en dehors du repas, son effet est en général rapide. Attention toutefois, ingérez-le à au moins deux heures de tout autre traitement car il peut entraver l’absorption de certaines molécules.

La sauge augmente la sécrétion de bile, donc elle est cholérétique, Elle possède une action relaxante et antispasmodique sur les muscles de l’estomac et des intestins.

– Le romarin contient des flavonoïdes qui suppriment les spasmes intestinaux. Par conséquent, cela diminue les ballonnements. En infusion. Ajoutez 50g de romarin fleuri séché (ou frais), laissez infuser 10 bonnes minutes. À boire après chaque repas.

– Le carvi ressemble au cumin. Les graines séchées de carvi ont le pouvoir d’activer la sécrétion des sucs gastriques et facilite la digestion. Deux ou trois fois avant le repas, buvez des infusions de graines de carvi. Faites-en infuser 5g pendant 10 à 15 minutes dans 1 tasse d’eau bouillante.

– Le laurier-sauce (attention, ne le confondez pas avec le laurier-rose) réduit gaz et les ballonnements grâce à ses feuilles séchées. En infusion elles luttent contre les flatulences, et facilitent la digestion raison de son amertume qui favorise la sécrétion de bile.

– Le gingembre réduit les problèmes de ballonnements et de gaz intestinaux. Ne dépassez pas 10 g de gingembre frais ou 2g de gingembre séché par jour. Faites bouillir les tranches de gingembre (un bout de la taille d’une phalange suffit pour 2 litres d’eau) dans l’eau pendant 15 minutes. Laisser refroidir, filtrer. Boire entre deux à quatre tasses par jour, jusqu’à l’amélioration des symptômes.

– La papaïne (papaye) ou la bromélaïne (ananas) facilitent l’assimilation des protéines et contribue à réduire les ballonnements. Elles peuvent être prises ponctuellement ou durant une dizaine de jours combinées à d’autres plantes.

Demandez conseil

N’hésitez pas à en parler à un(e) naturopathe. Toutefois, Si ces désagréments persistent, sont fréquents et douloureux, associés à des troubles du transit, mieux vaut en parler à un médecin.

Gwen Saulnier A propos de l'auteur

Thérapeute en naturopathie, psycho-thérapie, EFT, coaching

Aucun commentaire
    Laisser une réponse