Les bienfaits du ginkgo biloba

27 avril 2020

C’est dans les vallées profondes de la Chine que l’on trouve les plus anciens Ginkgo âgés en moyenne de 4000 ans. Cet arbre, le plus vieux du monde, se singularise par une exceptionnelle résistance à la pollution atmosphérique. Ce qui lui vaut d’être choisi par les urbanistes pour agrémenter les villes. L’arbre souscrit lui aussi à la fameuse « théories des signatures» : le dessin de sa feuille bilobée paraît calqué sur celui de la circulation sanguine. Bien que la science n’ait pas encore épuisé toutes les vertus de cet arbre légendaire, ses principaux domaines d’application sont la mémoire et la circulation sanguine.

Un peu de botanique

Le ginkgo est un arbre dioïque de 40 mètres de haut, d’écorce grisâtre se fendillant en vieillissant. Ses feuilles caduques en forme d’éventail, se divisant deux à deux de manière parallèle, sont vertes au printemps et jaune d’or à l’automne (d’où il tire peut être son nom d’arbre aux 40 écus?). Ses graines sont entourées d’un fruit charnu jaune. Il fut introduit en France au 17ème siècle. On le cultive aujourd’hui dans le sud-ouest de la France, en Corée et aux Etats-Unis. La feuille est la partie utilisée en phytothérapie.

Les principaux bienfaits du ginkgo biloba

1- Action neuro-protectrice

L’extrait normalisé de feuilles de ginkgo biloba est reconnu par la commission européenne et par l’OMS comme traitement adjuvant des symptômes de démence d’origine vasculaire dégénérative, incluant les pertes de mémoire, les troubles de l’attention et la dépression. Il a également été inclus dans les recommandations pour le traitement de la maladie d’Alzheimer par la Word Federation of Societies of Biological Psychiatry. Plusieurs mécanismes permettent d’expliquer ces effets neuroprotecteurs.

Tout d’abord, son action antioxydante liée à la présence de flavonoïdes. Des études ont également montré que le Ginkgo biloba pouvait augmenter le potentiel de membrane, prévenir les défauts de fonctionnement de la chaîne respiratoire et stabiliser la membrane interne de la mitochondrie (la centrale énergétique de la cellule). Ces effets sont principalement dus aux terpènes présents dans le Ginkgo biloba tels que les bilobalides et les ginkgolides. De plus, le Ginkgo biloba protège les cellules de l’apoptose (processus par lequel des cellules déclenchent leur auto-destruction en réponse à un signal) induite par une toxine, le paraquat. Toutes ces propriétés en font un allié de choix pour prévenir le déclin cognitif lié à l’âge.

2- Action anti-ischémique

L’ischémie est la diminution de l’apport sanguin artériel à un organe. Cette diminution entraîne essentiellement une baisse de l’oxygénation des tissus de l’organe en dessous de ses besoins perturbant voire stoppant son fonctionnement.
D’innombrables travaux scientifiques ont été publiés sur le Ginkgo biloba. Il a ainsi été démontré que l’extrait de ginkgo renforce la régulation vasomotrice et inhibe l’agrégabilité plaquettaire. Ses indications sont donc nombreuses pour le système vasculaire. Il est anti-inflammatoire. Il active la circulation et renforce le tonus des parois veineuses tout en améliorant la dilatation capillaire. Les feuilles du Ginkgo inhibent la coagulation des plaquettes sanguines responsables de l’épaississement du sang et de la formation de caillot: c’est donc un atout majeur pour prévenir les accidents cardio-vasculaires.

3- Les autres propriétés du Ginkgo Biloba

La littérature scientifique est unanime pour reconnaître les bienfaits du ginkgo biloba dans les indications suivantes:

  • varice : il protège des maladies de peau.
  • hémorroïdes : calme les symptômes.
  • problèmes cardio-vasculaires : améliore la circulation sanguine.
  • trouble de la mémoire : améliore la circulation cérébrale.
  • troubles visuels, olfactifs et auditifs, acouphènes : protège les yeux et améliore les réflexes physiques.
  • troubles respiratoires : favorise le bon fonctionnement des organes.
  • perte d’attention ou de vigilance: renforce l’activité cérébrale.
  • dégénérescence liée à l’âge : combat la dégénérescence des cellules.

En plus d’être anti-inflammatoire et anti-oxydant, le ginkgo Biloba a aussi des propriétés anti-allergique et antispasmodique.

4- Cure et dosage du Ginkgo Biloba

Le Ginkgo Biloba se prend sous forme de gélules ou de tisanes. Pour les dosages et la durée, prenez l’avis d’un professionnel. Ils doivent être adapté à vos besoins. En cas de synergies avec d’autres plantes, il est également préférable de consulter un professionnel de santé pour éviter toute contre-indication.

Il y a très peu d’effets secondaires connus du ginkgo. Il reste toutefois contre indiqué en cas d’hémophilie, d’intervention chirurgicale, de grossesse et d’allaitement, de prise simultanée d’anticoagulant ou d’antidépresseur.

Par Carmen Tanguy, Reflexologue certifiée du réseau Medoucine 

Carmen Tanguy A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse