Menu

Les 5 réflexes pour passer l’hiver en pleine santé

21 janvier 2022

Nous voici au cœur de l’hiver, avec ses nuits plus longues que les jours. Le soleil se lève après nous et nous rentrons dans nos foyers après qu’il se couche. Dans la nature, tout paraît calme : l’hiver est la saison du repos et de l’introspection. Pourtant, notre monde moderne ne nous permet plus vraiment de respecter le rythme des saisons, ce qui nous met à rude épreuve ! Fatigue, baisse d’énergie, sensibilité aux infections et aux virus… l’hiver est propice à de nombreux maux. Ne sont-ils pas normaux en cette saison ? Évidemment, la réponse est… NON ! Il est même possible de prévenir cette baisse d’énergie, voici comment.

Du soleil dans votre tête !

Peut-être êtes-vous sujet à la dépression saisonnière, qui commence le plus souvent à l’automne et disparaît comme par enchantement dès l’arrivée du printemps. Elle se traduit par de l’irritabilité, de la tristesse, une perte d’énergie, une diminution de la concentration, des activités sociales… Vous dormez plus longtemps (vous aimeriez, en tout cas !) et vous avez du mal à sortir du lit le matin.

Remettez vos pendules à l’heure !

Une grande partie des troubles saisonniers sont provoqués par un dérèglement de votre horloge interne, qui contrôle de nombreux processus dans votre corps. En effet, le manque de luminosité entraîne :

  • Une sécrétion tardive de mélatonine (hormone de l’endormissement), si bien que vous avez des difficultés à vous endormir à une heure raisonnable et à refaire surface quand le réveil sonne !
  • Une baisse de sérotonine (hormone de la bonne humeur), qui régule également l’appétit et le sommeil. Les conséquences d’un taux de sérotonine faible vont de la fatigue à des symptômes dépressifs en passant par un manque d’estime de soi.

Comme 95 % de la sérotonine est produite dans votre intestin, il va falloir en prendre soin  Pensez également à utiliser :

  • Des aliments riches en tryptophane, un acide aminé essentiel et précurseur de la sérotonine : poissons, œufs, noix, bananes, légumineuses, graines germées…
  • Des produits fermentés pour optimiser votre santé intestinale,
  • La plante adaptogène qui vous convient : rhodiola, griffonia, passiflore, millepertuis, avoine…

Par ailleurs, vous devrez profiter de la lumière au maximum pour optimiser l’équilibre de votre rythme circadien (le cycle veille – sommeil). Si vous vivez dans une région peu ensoleillée, offrez-vous une lampe de luminothérapie.

Les 5 réflexes pour passer l’hiver en pleine santé

Unsplash

Sortez vos baskets !

Lorsque votre corps bouge suffisamment, surtout en extérieur pour profiter de la lumière naturelle, vous mettez toutes les chances de votre côté pour être plein d’énergie, l’esprit vif, prêt à affronter une nouvelle journée !

Pratiquez une demi-heure de marche chaque jour ou choisissez l’activité qui vous plaît ! Durant un exercice physique, les endorphines (hormones du bien-être) et la dopamine (hormone de la motivation et du bonheur) sont libérées : l’anxiété diminue et le sommeil s’apaise. Il optimise aussi la régulation du métabolisme et favorise l’évacuation des diverses toxines que nous avons tendance à accumuler dans notre quotidien, surtout après avoir enchaîné les repas de fêtes !

Mettez de l’énergie dans votre assiette !

Pour passer un hiver en pleine forme, il va vous falloir déjouer deux pièges : les surcharges et les carences ! Si les deux paraissent contradictoires, elles sont pourtant bien liées :

  • Les surcharges proviennent d’une nourriture excessive et/ou inadaptée (industrielle, dévitalisée…),
  • Les carences peuvent être dues :
    • Aux surcharges, qui empêchent une bonne assimilation intestinale,
    • À une alimentation dévitalisée et pauvre en micronutriments, à cause de ce que les aliments subissent du champ à l’assiette : culture, raffinage, cuisson…

Les carences en miconutriments se manifestent souvent par des symptômes de fatigue et de fragilités physiques et émotionnelles. En effet, entretenir des carences en vitamines et oligoéléments réduit nos capacités de défense.

En hiver, le corps va réclamer plus de nutriments pour maintenir sa température et faire face au manque de lumière et au froid. Les cellules du système immunitaire vont fonctionner différemment et le sang s’épaissit pour protéger les organes. Les taux de sucre sont plus instables et le sommeil est plus compliqué.

Mais la nature est bien faite et les aliments saisonniers soutiennent parfaitement votre organisme aux changements qu’imposent les saisons. Les aliments bruts, locaux, naturels et frais sont des aliments vivants qui débordent d’enzymes, de vitamines, de sels minéraux, d’oligo-éléments et d’eau, tout simplement !

Cela ne fonctionne pas avec les aliments industriels réchauffés qui sont des aliments dépourvus de toute vitalité. Ceux-ci participent ainsi à la fatigue hivernale et à la prise de poids qui l’accompagne souvent, car le corps a tendance à stocker plus abondamment les nutriments qu’il reçoit afin de se prémunir du froid.

Les 5 réflexes pour passer l’hiver en pleine santé

Unsplash

Profitez de votre couette !

Les effets du froid

Naturellement, l’hiver est un temps de calme où tout s’apaise et s’endort. C’est pourtant souvent le moment où nous travaillons le plus ! Entre les bonnes résolutions de la rentrée et celles de la nouvelle année, le stress généré par les fêtes, le temps des vacances semble révolu ! Et pourtant, le froid ralentit notre cerveau et notre condition physique générale. Les surcharges sont moins fluides, générant un terrain propice à l’installation des virus. D’ailleurs, les cellules se déplacent moins vite, ce qui ralentit les réactions immunitaires. Les virus ont un autre avantage : plus l’air est froid, plus leur coque est résistante, augmentant leur durée de vie dans l’air.

Le repos

Nos hormones s’adaptent à ce rythme naturel. Ainsi, la thyroïde est une des premières glandes à nous mettre en économie d’énergie pour nous protéger du froid, faire de la chaleur et faire du gras. Ce rythme est incompatible avec un mode de vie stressant et basé sur la productivité. Dans ce cas, les surrénales produisent plus de cortisol. Or, le cortisol fait baisser l’immunité. La relaxation et un sommeil de qualité viennent donc optimiser notre immunité et notre vitalité. C’est ce qui explique pourquoi les besoins en sommeil sont plus importants en hiver. Respectez-les !

Pour rétablir votre rythme circadien naturellement : exposez-vous le plus possible à la lumière naturelle du soleil, mangez léger le soir et évitez les écrans 2 heures avant le coucher. Ce sont des leurres de bien-être qui bloquent la mélatonine !

Les 5 réflexes pour passer l’hiver en pleine santé

Unsplash

Les alliés d’une vitalité parfaite !

Pour stimuler votre métabolisme et renforcer votre immunité, voici quelques alliés largement documentés :

  • Les produits de la ruche : gelée royale, pollen frais et propolis,
  • Les micronutriments : vitamine C, fer, zinc, magnésium, vitamine D3…,
  • Les plantes : cyprès, thym, pin, échinacée, astragale, ortie, éleuthérocoque…

Pour des conseils à la carte, demandez conseil à votre naturopathe !

 

par Maeva Mène, praticienne en naturopathie recommandée du réseau Médoucine.

Trouvez un praticien en naturopathie recommandé près de chez vous sur Médoucine

À lire aussi :

5/5 - (2 votes)
Prenez RDV avec un praticien en médecine douce
Maeva Mène A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse

    Prendre rendez-vous