Menu

Le burn-out du chef d’entreprise : le tabou

Il est très souvent relayé dans différentes presses des articles sur la difficulté des salariés à gérer le burn-out. Mais qu’en est-il des chefs d’entreprise ? Des lois ont été mises en place pour protéger les salariés mais aucune mesures n’ont été prises pour le patron. Amanda, sophrologue à Marseille nous aide à y voir plus clair !

La pression

On oublie parfois que le chef d’entreprise n’est pas un surhomme ! Il est comme tout autres êtres humains. Il a ses problèmes professionnels à gérer comme : régler les conflits, maintenir les finances à flot pour payer les salaires, régler les problèmes clients et fournisseurs, être à jour des cotisations, vivre des journées à rallonge, faire attention à ce que les règles soient respectées…  Et enfin, comme tout le monde il a aussi des problèmes privés. Plus l’entreprise est grande et plus les responsabilités le sont aussi. Contrairement aux salariés, personne ne lui dit de se reposer !

L’isolement

Souvent les chefs d’entreprise ne savent pas vers qui se tourner quand ils vont mal. Ils n’osent pas communiquer autour d’eux car ils ont la peur que cela soit perçu comme de la faiblesse ; et la famille ou les amis ne sont pas toujours appropriés pour aider un chef d’entreprise. Comme ils ont personnes au-dessus d’eux pour échanger : c’est à ce moment que l’isolement commence.

Quelques chiffres :

  • 62% des patrons de PME sont stressés
  • 42% sont angoissé
  • 1 sur 2 souffrent de troubles du sommeil allant jusqu’à l’insomnie
  • 45% se sentent isolés
  • 15.6% se trouvent en épuisement professionnel

Stress mal géré

Le stress génère des comportements comme : de la fatigue, des insomnies, le fait de rejeter la faute sur l’autre, devenir impulsif voir agressif, douter de soi-même, être insatisfait, se sur-investir en temps au bureau car il devient difficile de se concentrer, se sentir submergé de travail, et avoir des difficultés à prendre des décisions. Le stress mal géré des managers et dirigeants est catastrophique pour une entreprise. En effet toutes les personnes qui ne gèrent pas leur stress vont le répercuter sur ces équipes, ce qui va générer une mauvaise ambiance, de la démotivation et la défiance des collaborateurs.

Quoi faire pour enrayer le problème ?

La première chose à faire serait de se faire accompagner pour apprendre à gérer le stress grâce à : la sophrologie, l’hypnose, une méthode de libération émotionnelle, ou du coaching. Faire partie d’un réseau professionnel pour échanger avec d’autres dirigeants peut aussi être une grande aide. S’accorder du temps pour soi pour pratiquer un loisir et/ou un sport permet aussi d’évacuer la pression. Apprendre à déléguer pour savoir de temps en temps partir plus tôt pour passer un bon moment en famille ou entre amis quand vous sentez que la pression n’est plus supportable. En tant que chef d’entreprise il est de votre devoir de vous faire aider. Ce n’est pas un signe de faiblesse d’avoir à demander de l’aide. Au contraire ! Vous faites preuve de professionnalisme et travaillez pour pérenniser votre business. Car n’oubliez pas que votre entreprise a besoin de vous.

Par Amanda Mary, Sophrologue certifiée et validée par le réseau Medoucine.

Amanda Mary A propos de l'auteur

Hypnose, Sophrologie et EFT (Emotional Freedom Technique)

1 commentaire
  • Alex | 11 Mois pour Changer de Vie
    16 juillet 2020 à 10 h 27 min

    Article intéressant, merci. Et sujet plus que jamais d’actualité ! On peut l’étendre aux auto-entrepreneurs et freelances, pour lesquels se rajoutent souvent la difficulté à définir des barrières bien nettes entre vie pro et vie privée, lorsque l’activité professionnelle est réalisée à partir du domicile. Le surinvestissement est alors fréquent…

    Répondre
Laisser une réponse