Dépression saisonnière, elle ne passera pas par moi !

19 novembre 2019

Chaque année, c’est la même chose, vous sentez que votre moral baisse et que votre énergie est dans les chaussettes dès que la lumière se fait rare et que les jours raccourcissent. C’est la déprime saisonnière qui pointe son nez à l’automne et peut durer tout l’hiver.

Quelle cause pour ce trouble ?

La cause essentielle en est le manque d’exposition à la lumière du soleil, manque qui perturberait le fonctionnement des neurotransmetteurs. En effet, il apparait une augmentation des niveaux de mélatonine (hormone du sommeil) et une diminution de la sérotonine (hormone impliquée dans la régulation de l’humeur, des cycles de sommeil/veille, et de la production de mélatonine). Quelle solutions apporte la naturopathie pour passer l’hiver du bon côté ?

Les manifestations de la dépression saisonnière

Aussi appelé Trouble Affectif Saisonnier, la dépression saisonnière se manifeste par différents signes :

  • Sensation de fatigue permanente (au réveil, en journée)
  • Baisse de l’attention et de la capacité de concentration, indécision
  • Impression d’être au ralenti, ou au contraire, d’être agité
  • Perte d’énergie et de motivation
  • Anxiété avec parfois bouffées d’angoisse,
  • Irritabilité, et anxiété
  • Fringales sucrées,
  • Troubles du sommeil, (hypersomnie et/ou insomnie)
  • Baisse de la libido,
  • Prise ou une perte de poids,
  • Perte d’intérêt pour les choses de la vie et relâchement du lien avec l’entourage, pour les activités sociales et professionnelles
  • Baisse de l’humeur, états de déprime ou dépression

Quelles solutions naturelles pour soutenir la baisse de moral ?

Alors pour ne pas se retrouver le moral en berne et la tête dans les pâtisseries tout l’hiver, on va chercher à remonter notre niveau de sérotonine grâce à des actions naturelles. On va adapter notre alimentation et notre style de vie afin de rééquilibrer nos humeurs.

Coté alimentation

Dès le début de l’automne on va se délester des toxines envahissantes en faisant une petite cure d’automne très douce. On peut instaurer par exemple une monodiète 2 soirs par semaine ou encore sur une journée entière. La monodiète a pour principe de mettre au repos son système digestif en ne mangeant qu’une seule catégorie d’aliment. Elle permet ainsi un regain d’énergie et une détox en douceur. Cela peut être avec des pommes, des poires, du bouillon, ou encore de la salade de pomme de terre, ou du riz demi-complet. Le plus important, manger à satiété sans rajouter aucune forme d’huile ou de sucre. Aromates et épices sont autorisés.

Puis il importe de composer ses repas avec des aliments de saison, de qualité et riches en micronutriments. On va ainsi privilégier côté légumes : les betteraves, les carottes, les choux de toutes sortes (rouge, blanc, de Bruxelles, Kale, , chinois, Chou-fleur, brocolis, romanesco),  les courges (potimarrons, potirons, butternut), les endives, les navets, les panais, les poireaux, les salades de saison (chicorée, frisée…). Les fruits crus de saison, à manger hors repas, vont apporter la vitamine C dont nous avons besoin en cette période pour protéger notre système immunitaire. On privilégie donc les clémentines, les kiwis, les mandarines, les oranges, les pommes et les poires. On fera le plein d’oméga 3 grâce aux poissons tels que le saumon, la sardine, le maquereau, la truite. Et côté végétal on en trouvera dans les graines de lin, l’huile de lin, de colza, les graines de chia, les noix.

On veillera à se supplémenter en vitamine D afin de soutenir son système immunitaire.

Côté hygiène de vie

Ce n’est pas parce qu’il fait gris que l’on ne doit plus sortir, il sera important de s’oxygéner aussi souvent que possible et de profiter de la lumière du jour.

Des séances de luminothérapie, avec lampe de 10 000 lux minimum, soutiendront cette période sans lumière naturelle suffisante. La lumière blanche de ces lampes est très proche du spectre de la lumière solaire naturelle et une séance quotidienne de 30 minutes permet de réguler l’équilibre entre sérotonine et mélatonine. L’activité physique sera votre alliée pendant cette période également, il est reconnu aujourd’hui qu’elle combat efficacement l’anxiété et la dépression. Elle libère les endorphines qui améliorent l’humeur et maintiennent le système immunitaire en bonne santé.

Eviter de faire des journées interminables au travail, de sortir comme si vous étiez en plein mois de juillet  et surtout, n’oubliez pas de respirer profondément !

Par Gwenaëlle Guy-Fradj, naturopathe certifiée et validée par le réseau Medoucine.

 

Gwénaëlle Guy-Fradj A propos de l'auteur
Aucun commentaire
    Laisser une réponse