Menu

Calmer et accompagner ses émotions : le pouvoir de l’olfaction

Quand on cesse de reconnaître ses émotions, on cesse de comprendre le sens de ses expériences.
Nathaniel BRANDEN

Les émotions ne sont pas des ennemis mais des alliés, c’est en cherchant à les contrôler ou en les occultant qu’elles s’intensifient.

Si aujourd’hui on parle plus facilement d’émotions ce n’était pas le cas il y a encore quelques années. “Ne pleure pas, tu n’es plus un bébé” “soit fort(e)” “arrête de t’écouter” “ne ris pas si fort”… Nos émotions sont parfois très vite étouffées, si bien qu’on ne sait même plus les reconnaître, les identifier, les écouter… Elles ont pourtant tant de choses à nous dire.

Étymologiquement, émotion vient du latin « motio » qui signifie mouvement et « e » signifie qui vient de. L’émotion est un mouvement, une énergie provoquée par une stimulation sensorielle. Elle entraîne une réaction, une sensation dans le corps. Elle est souvent passagère mais a indéniablement un impact à court et parfois plus long terme. On parle de somatisation.

Les émotions peuvent vite nous submerger. Un excellent moyen pour rapidement se recentrer, se calmer et ainsi avoir du recul pour comprendre ses émotions, c’est de se reconnecter à son corps et ses sensations.

Le pouvoir des sens et en particulier l’olfaction

Le souvenir est le parfum de l’âme
Georges Sand

Nous avons tous des souvenirs liés aux odeurs : odeur d’été, fraîcheur du matin, de pain chaud, de forêt, vent iodé de bord de mer… l’odorat nous permet d’analyser notre environnement et ravive des souvenirs, nostalgie d’enfance. Personnellement, c’est l’odeur de l’herbe tout juste tondue et surtout l’odeur des nattes de plage. Vous savez ces nattes en paille de riz, cette odeur de jonc de mer, de vacances, de soleil, de plage….

Notre nez est tapissé de millions de neurones et récepteurs olfactifs qui sont directement reliés à notre cerveau. L’odorat est le seul sens à être directement relié à notre cerveau. Il active directement notre cerveau limbique siège de nos émotions, de l’odorat et de notre mémoire.
Aussi les odeurs nous reconnectent à notre âme, nos souvenirs, sans filtre, sans faire intervenir le mental. Les huiles essentielles, bien choisies permettent de se recentrer, d’apaiser, de libérer nos émotions ou au contraire de nous donner de l’élan, nous stimuler.
Subtile mélange de molécules aromatiques chaque huile essentielle agit autant sur la sphère physique que sur la sphère émotionnelle. C’est la façon la plus simple et économique d’utiliser les huiles essentielles, juste prendre le temps de les sentir, les ressentir et d’être à l’écoute de soi…

Guide gratuit

Laisser faire la magie et le pouvoir des plantes

De nombreuses études ont révélé que les effluves d’HE de lavande vraie élèvent la quantité d’ondes cérébrales alpha, ondes émises avant l’endormissement et lorsque l’on se détend. Celles de néroli ou de bergamote améliorent l’humeur et l’équilibre hormonal. Les agrumes en général tranquillisent tout en tonifiant et apportant du pep’s et du soleil pour la journée.
L’odeur de vanille est-elle inscrite dans nos gènes, la vanilline présente dans le lait maternel appelle ainsi au réconfort et rassure. Une étude en service néonatologie au CHU de Strasbourg a constaté une nette diminution des apnées respirations et du temps de séjour des bébés en diffusant de la vanille.
Les odeurs “vertes” réduisent également le stress ainsi les bois comme épicéa, le bois de Hô, de santal, cèdre, cyprès… mais aussi les résines comme encens, copaïba nous ramènent à la nature et une attirance archaïque pour les zones verdoyantes.

Les huiles essentielles sont un véritable baume pour notre cœur. Elles nous permettent d’avancer, de mieux nous connaître … Sentir une huile essentielle nous ouvre les portes de notre âme et notre intériorité.

Alors prêt pour le voyage ?

Par Marjorie Decloquement, naturopathe certifiée et validée du réseau Medoucine.

Marjorie Decloquement A propos de l'auteur

Thérapeute en naturopathie certifiée et validée du réseau Medoucine

Aucun commentaire
    Laisser une réponse